Le programme

Télécharger  le programme présenté en tableau, avec les horaires de départ et d’arrivée, les visites et les animations, distances et durée des étapes

Télécharger le programme, à visiter et à voir au fil du chemin

 

Samedi 17 avril

Venterol – Le Caire – La Motte du Caire

18  km, durée 5h20, dénivelée 450 m 810 m

Le village de Venterol, c’est par celui-ci que le GR®653D, venant d’Italie, pénètre dans notre département. À visiter ainsi que l’église et les ruines du Fort Chatelard. Table d’orientation avec panorama sur la Durance et les Alpes. Variante par Faucon du Caire.

À découvrir en chemin

  • Église du Haut Venterol,
  • Ruines du Fort Chatelard,
  • Les roches brisées par le gel donnant des éclats en « lames de couteaux »,
  • Le curieux et émouvant monument aux morts du Caire,
  • La Via Ferrata au débouché du sentier sur la D951,

  • L’église Sainte Madeleine à La Motte du Caire et sa « déposition de la croix » du XVIIe siècle.

Dimanche 18 avril

La Motte du Caire – Nibles – Chateaufort – Saint Geniez

19,5 km, durée 6h00, dénivelée 850 m 450 m

À l’approche du col de Saint Geniez, vous emprunterez une ancienne « Route Royale » (anciennes chaussées empierrées, nommées « Royales » sous Louis XI. L’appareillage des murs de soutènement est cyclopéen.

À découvrir en chemin

  • Les villages de Nibles et de Châteaufort,
  • À Châteaufort, l’église Saint Laurent était dédiée en 1602 à Saint Jacques. Le couvent des Jaumes.

 

Lundi 19 avril

Saint Geniez – Sisteron

14,5 km, durée 4h, dénivelée 190 m 820 m

Quelques kilomètres après Saint Geniez, le changement de paysage est frappant. Nous passons des Préalpes du sud aux collines de Provence.

À découvrir en chemin

  • La chapelle dédiée à Saint Genès au rocher de Dromont,
  • La Pierre Ecrite. Dardanus, ancien préfet des Gaules fonda (412-413) la communauté chrétienne de Théopolis ou « Cité de Dieu ». Une grande pierre gravée témoigne de ce fait,
  • Sisteron, son imposante citadelle, sa cathédrale et ses « andrônes ».

Mardi 20 avril

Sisteron – Peipin

12 km Durée 4h25, dénivelée 650 m 654 m

La vue des Alpes, depuis le sommet du bois de Chapage (1041m). Dans la traversée du bois, traces de charbonnières. Dernière dénivelée importante sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle avant les Pyrénées.

À découvrir en chemin

  • Au départ de Sisteron, la Chapelle Saint Domnin,
  • Peipin est dominé par les ruines d’un château médiéval. Dans l’église, très belle vierge à l’enfant en faïence de Marseille.

Mercredi 21 avril

Peipin – Aubignosc – Châteauneuf Val Saint Donat – Peyruis (plateau des Mollières)

16,5 km, durée 4h45, dénivelée 270 m345 m

Une étape facile empruntant, depuis Châteauneuf Val Saint Donat, une ancienne « Route Royale » avant de rejoindre la route départementale 101. Celle-ci recouvre le tracé de l’antique voie romaine, la Domitienne, joignant jadis Rome à l’Espagne. Un court tronçon est encore en l’état, vers le Bas Peiroard. À cet endroit se trouve un oratoire dédié à Saint Jacques. Variante par l’ancienne chapelle Saint Donat et l’actuelle.

À découvrir en chemin

  • Le vieux village de Châteauneuf,
  • Chapelle Saint Antoine dont il reste un beau mur-pignon avec oculus,
  • Le village de Châteauneuf Val Saint Donat, situé sur la voie Domitienne, comportait au XIIe siècle un hôpital des pauvres,
  • La « Voie Royale »,
  • En empruntant la variante, les deux chapelles : Saint Donat le Haut (XIIe siècle) ancien ermitage de Saint Donat le Bas (XIe siècle) typique du premier art roman provençal,
  • Un tronçon de la voie Domitienne,
  • Un oratoire dédié à Saint Jacques.

Jeudi 22 avril

Peyruis (plateau des Mollières) – Ganagobie – Lurs

17 km, durée 5h15, dénivelée 620 m550 m

À découvrir en chemin

  • Le village de Peyruis qui comportait au XVIIIe siècle un hôpital Saint Jacques pour l’accueil des passants et des pèlerins,
  • Le plateau de Ganagobie et son ancien village bâti à l’extrémité nord. Il était protégé par une muraille barrant le plateau,
  • Situé sur le plateau, le Monastère Notre Dame (toujours occupé par une communauté d’hommes) et sa chapelle du XIIe siècle avec ses superbes mosaïques, le plus important pavement de ce type en France (72 m²)
  • La très ancienne carrière de meules de moulins,
  • Le pont romain (sur la voie Domitienne) se situe au bas de la descente du plateau de Ganagobie, en direction de Lurs,
  • La chapelle Notre Dame de Vie, située peu avant l’arrivée au village classé de Lurs,
  • Après le village et en franchissant la rivière le Lauzon, un des derniers moulins à huile à meules de pierre, encore en activité. Il existait déjà au XVIe siècle,

Vendredi 23 avril

Jeudi soir le trajet Lurs/Forcalquier se fera en voiture (=14,5 km, 4h de marche) parce qu’on dort à Forcalquier. Vendredi nous avons donc deux possibilités : partir de Forcalquier (et en attendant visiter la ville)  ou refaire le trajet Forcalquier/Lurs en voiture et partir de Lurs.

Lurs – Forcalquier

14,5 km, durée 4h00, dénivelée 350 m 350 m

Forcalquier– Mane – Saint Michel l’Observatoire – Lincel

17,5 km, durée 4h30, dénivelée 300 m 250 m

À découvrir en chemin

  • Forcalquier, la cathédrale Saint Mary, le Couvent des Cordeliers…,
  • Le paysage minéral des « Mourres »,
  • Village de Mane dominé par les ruines d’un château, rues caladées. À la sortie du village, le Prieuré de Salagon du XIIe siècle,
  • Le pont médiéval et sa magnifique architecture. À proximité se trouvait un hôpital accueillant passants et pèlerins,
  • Les carrières de pierres dont l’activité a cessé depuis peu et dont les materiaux ont servi à l’édification des monuments, châteaux et demeures de maîtres de la région,
  • La tour dite de « Porchère »,
  • Village de Saint Michel l’Observatoire, l’Observatoire de Haute Provence. À 1 km après la sortie du village, la chapelle Saint Paul du XIIe siècle,
  • En bordure de la D4100 (recouvrant à présent  la voie Domitienne) le Prieuré d’Ardenne édifié en 1209. V proximité, le gué romain du Reculon sur l’un des derniers tronçons préservés de la voie Domitienne,
  • Le village de Lincel et sa belle église Saint Madeleine au toit de lauzes.

Samedi 24 avril

Lincel –  Saint Michel l’Observatoire – Reillanne – Céreste

14,5 km, durée 4h10, dénivelée 300 m400 m

À découvrir en chemin

  • Après le pont sur le Largue, l’église Notre Dame du pont, surplombant la rivière, comportait autrefois une hospitalité accueillant passants et pèlerins,
  • Village de Reillanne, dans l’église du village, un reliquaire de pierre d’origine méconnue, enchâssé dans l’autel, présente gravées les statues en pied, de Saint Jacques et de Saint Martin,
  • La nécropole de Carluc était à l’origine un lieu « druidique » et l’église Notre Dame du XIIe siècle, avec son chevet pentagonal,
  • Village de Céreste et le pont roman à l’entrée.
  • Tweets